• Maëlle Nagot

Le Diable et le forgeron

Avez-vous déjà noté les motifs en fer forgé qui ornent le portail central de Notre-Dame ? Ils ont été réalisés au XIXe siècle par Pierre-François Boulanger, artisan oublié à la carrière étonnante.


Peint par Joseph Wencker à l'occasion du Salon de la Peinture et de la Sculpture de 1890, ce portrait de Pierre Boulanger dans son atelier a été récompensé par le jury.



Un talent précoce


Né en 1813 dans une famille de serruriers, Pierre Boulanger manifeste très tôt un grand intérêt pour son métier. En 1844, il participe à l'Exposition des produits de l'industrie française et se voit récompenser d'une médaille de bronze. Le rapport du jury central témoigne de la rare finesse de son travail :


« M. Boulanger fils est un très habile forgeron qui s'est donné pour tâche d'imiter les ferrures des XIe et XIIe siècles, que l'opinion vulgaire regardait comme des œuvres d'une reproduction presque impossible. »

Le portail de Notre-Dame

Victor Hugo lui-même l'avait noté : le portail du Jugement Dernier, sur la façade centrale de Notre-Dame, était sans ornement depuis sa création. « Qui a osé encadrer cette fade et lourde porte de bois sculpté à la Louis XV, à côté des arabesques de Biscornette », écrit-il dans Notre-Dame de Paris.


Biscornet, artisan ferronnier, fut chargé, au XIIIe siècle, de munir de serrures les portes latérales de l'édifice, les portes centrales étant réservées à la procession du Saint-Sacrement. La légende raconte qu'il fut secondé dans sa tâche par le Diable lui-même ; au moment de l'inauguration de la cathédrale, les portes refusèrent de s'ouvrir... On dut les asperger d'eau bénite pour en venir à bout !


Pierre Boulanger commence la réalisation des pentures du portail de Notre-Dame en 1859. Elles sont posées en 1867, date qui marque l'apogée de sa carrière et, si l'on peut dire, son triomphe sur le Diable de la cathédrale.



La reconnaissance officielle


Le travail de Pierre Boulanger est loin de se résumer à Notre-Dame : un peu partout en France, les portes de monuments se parent d'arabesques de métal. En raison de sa contribution essentielle à la restauration du patrimoine monumental français, il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1881. Voici le document qui en atteste :




La France selon Pierre Boulanger


Le moins que l'on puisse dire est que ses œuvres ont fait du chemin !

On en trouve quelques-unes au Musée des Arts Décoratifs de Paris, offertes par Boulanger lui-même en 1888.






Envie de découvrir un autre illustre inconnu ? Cliquez ici.


RETROUVEZ CULTURE PIC SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

Culture Pic - Devenez votre propre guide

contact@app-culturepic.com